A mon frère d’Afrique & à méditer croyant(s) ou non-croyant(s)

(A Dominique Togo –ancien prêtre catholique-, mon Ami, mon frère d’Afrique)

 

Dominique, il était une fois:

Abou Ben Adhem

Se réveilla une nuit d’un rêve profond,

Et vit, dans le clair de lune qui donnait à

Sa chambre la splendeur d’un lis épanoui,

Un ange écrivant dans un livre d’or :

Abou Ban Adhem, rendu brave par un ample repos,

S’adressa à la présence dans la chambre :

-« Qu’écris-tu ? » La vision leva la tête,

Et avec un regard tout de douceur, répondit :

-« Les noms de ceux qui aiment le Seigneur. »

-« Le mien est-il l’un d’entre eux ? » dit Abou.

-« Non, il ne l’est pas », répondit l’ange.

Abou parla alors d’une voix sourde

Mais encore enjouée. -« Je te prie alors,

De m’inscrire comme quelqu’un qui aime les hommes. »

L’ange écrivit et disparut. La nuit suivante,

Il revint dans une grande  lumière.

Et montra les noms de ceux que l’amour de Dieu avait bénis.

Et Voyez ! Le nom de Ben Adhem précédait tous les autres.

 

                                       James Leigh Hunt 

A propos XavierHOUIN

Prenez contact et discutons-en !
Cet article, publié dans Poésie, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s