La Psyché idyllique ou la recherche du bonheur … Première partie

images

La psychologie actuelle a rejoint certains domaines de la science tout au moins dans son fonctionnement. J’analyse, je standardise et je classe et ainsi de suite.

Pourtant (heureusement) Young est un exemple contradicteur de cet état de fait et il n’est plus le seul ou un des seuls …

En effet, d’autres chercheurs contemporains tels que James Hillmans** représentent d’avantage un retour aux racines ancestrales*. Enfin remontons déjà à Platon et sa caverne ainsi que Plotin au sujet de l’incarnation de l’âme lire en entier.

La science, la physique principalement quoique la biologie aussi, reconnait depuis peu que notre perception de la réalité est plutôt une lecture via des hologrammes (notre fonctionnement du cerveau sur ce sujet) que tout est codé et que le cerveau humain à l’instar d’un PC décode ces/ses informations et projette des images –toute notre réalité-. Il ne reste plus à la psyché d’y mettre des émotions, je schématise en simplifiant mais c’est le principe.

Exactement comme Platon évoquant la caverne où nous pauvres humains voyons nos ombres projetées par le feu derrière nous, sur les parois de celle-ci. Ombres que nous prenons comme réalités … Être ou ne pas être ou réalité ou pas réalité.

Comment ne pas évoquer –citer serait trop long, mais il faut le lire- Saint Thomas d’Aquin et son idée du beau …

Voilà la philosophie qui se mêle à la partie ! Cela devient certes religion dans le sens étymologique de religare ou relier ensemble.

Pour en revenir aux psychologues actuels, ou plutôt thérapeutes (puisqu’il est question  ici de toutes  sortes de thérapies que ce soit la Gestalt,  la comportementale, etc.) ils utilisent beaucoup leur intuition, leur ressentis, ce qui a pour effet d’individualiser en quelque sorte l’accompagnement.

Et par la même de gagner du « temps » l’intuition révélant (à l’instar du rêve)  sans  s’encombrer de toutes sortes de subjectivités de la psyché même du thérapeute.  Même s’il est vrai qu’elles peuvent encore être présentes partiellement dans leur interprétations. Ici il est clairement question de s’écarter, de repousser, d’abandonner le « classement D.S.M. » ou « diagnostic and statistical manual » bible des psychiatres et psychologues suivant la mouvance traditionnelle. Moyen de classement standard !! Manuel de diagnostics et de statistiques !!  M… dans oui et non il y a « ET », dans blanc et noir il y a « ET », dans le Yin et Yang il y a le milieu !

Ce qui est surprenant est que la physique (quantique), la philosophie (antique) et la nouvelle psychologie(idyllique) nous prouvent que nous sommes des individus uniques et que nous pouvons à tout instant changer notre visions des choses, changer notre vie … Ici et maintenant.

* Non il n’est pas question ici des enseignements de Freud, mais bien de la psyché holistique, globale de l’inconscient collectif existant depuis le « Big-Bang » pourrais-je dire. Celle qui part de nos cellules et remonte vers le plan psychique.

** -« Le péché « mortel » de la psychologie, c’est de tuer la vie, c’est de distiller un ennui mortel dans ses manuels et ses discours, d’étaler son ronronnement satisfait, sa prétention, ses nouvelles lubies d’une banalité consternante, ses exhortations lénifiantes, son décorum, son snobisme, ses congrès d’expertes, la quiétude de ses cabinets de consultation, toutes ses eaux stagnantes où l’âme va s’abreuver dans un dernier espoir de sauver une culture du pain de mie informe et sans saveurs » Xavier : -« J’adore !

-« Autant être clair dès le départ : le modèle d’explications actuellement dominant, qui assimile la vie humaine, à une interaction entre génétique et l’environnement, omet l’essentiel : le sentiment de l’individualité. Dès lors que j’accepte d’être le produit d’un subtil ballotage entre forces sociales et héréditaires, je me réduis moi-même à un simple résultat. Si mon existence se réduit à ce qui est inscrit dans mes chromosomes, à ce que mes parents ont fait ou non et aux affects de ma petite enfance, c’est qu’elle déroule l’histoire d’une victime. (Xavier : «Un bon moyen avéré de manipuler les foules est de faire croire aux personnes qu’elles ne sont pas responsables, c’est pas vot’ faute, c’est la faute à papa/maman, circonstances/évènements,  à l’autre, etc. etc.). Je vis une intrigue écrite par un code génétique héréditaire, les traumatismes de l’existence, l’inconstance de mes parents et les aléas de la vie sociale. »

Xavier : -« Là, j’exulte … »

A propos XavierHOUIN

Prenez contact et discutons-en !
Cet article, publié dans Pensées, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s